Massothérapie

Le massage vise à améliorer la santé du chien tant sur le plan physique que psychique. Il agit sur la détente des tissus, des fibres musculaires, sur la circulation sanguine, sur le système lymphatique, le système nerveux et hormonal, sur l’équilibre énergétique du chien, le massage va harmoniser les grandes fonctions du corps et réenclencher ses processus de guérison. 

Pour quoi ? 

Les problèmes de stress et comportement 

Habituer progressivement au toucher (chiens craintifs, chocs émotionnels…) Les douleurs musculaires et articulaires, 

Rééquilibrer les organes et permet à l’animal de ressentir les contours de son corps Le processus de vieillissement (douleurs, raideurs, mobilité réduite…) Le processus de guérison à la suite d’une blessure, chirurgie. 

A qui s’adresse-t-il ? 

Chiens stressés, chiens sportifs, de travail, de concours. Aux chiens débordants d’énergie, aux chiens vieillissants, aux chiens en manque d’immunité, aux chiens en surpoids, en convalescence 

En aucun cas le massage ne se substitue à un acte médical. Il peut toutefois s’avérer utile en complément ou à titre préventif. Parlez-en à votre vétérinaire.

Les différentes techniques :

Le massage relaxant

Lorsque l’on souffre de courbatures, de douleurs chroniques, d’angoisses, une séance de massages relaxants sera positive tant physiquement que mentalement. Il en va de même pour l’animal. S’il est incapable d’exprimer son inconfort, son comportement pourra traduire un déséquilibre. C’est à ce moment que la massothérapie animale peut faire des miracles

Le massage sportif et entretien

Le massage sportif est important pour les animaux pratiquant des sports comme l’agility, le pistage, de longues promenades…Le massage va les aider avant l’effort pour préparer leurs muscles et après l’effort pour améliorer le repos et la récupération.

Energétique (harmonisation des méridiens)

La médecine chinoise appelle “méridiens” les canaux qu’emprunte l’énergie.  Par l’harmonisation des deux grands vaisseaux (vc-vg,) on travaille sur le système nerveux central et le système neuro-végétatif en y apportant l’énergie nécessaire à leur meilleur fonctionnement (exemple pour la guérison de certaines cicatrices…). On peut également travailler d’autres méridiens en rapport avec les organes correspondants. L’animal est une éponge et il se retrouve souvent avec des émotions qu’il ne connait pas et qui ne lui appartiennent pas. Dès lors certains organes s’affaiblissent ou sont en surcharge ; l’harmonisation des méridiens peut aider à retrouver un équilibre.