Homéopathie

Elle tire ses remèdes des règnes minéral, végétal et animal.  La préparation s’effectue par dilution, dynamisée ensuite conditionnée sous diverses formes (globules, granules, solutions, comprimés, injectables).

L’homéopathie peut s’appliquer à toutes les espèces animales, même celles difficilement approchable.

Une consultation homéopathique vétérinaire ne diffère pas d’une consultation homéopathique humaine. Plusieurs étapes se succèdent :

  • Observation de l’état psychique et comportemental de l’animal
  • de l’apparition des symptômes (quand, comment, …)
  • de l’étiologie (facteur psychogène, climatique, traumatique, alimentaire…)
  • des signes physiques généraux subjectifs (fatigue, troubles sensoriels, douleur, aversion alimentaire, troubles du sommeil…)
  • des signes locorégionaux (lésions…)

Tous ces symptômes sont hiérarchisés pour aboutir à un diagnostic et à un remède homéopathique. Chez les chiens et les chats, les formes pharmaceutiques utilisées en homéopathie sont principalement les granulés et les gouttes, rarement les injections. On utilise la même posologie qu’en médecine humaine. Le vétérinaire rédige une ordonnance, qui n’est pas renouvelable plus de deux mois : en effet, si le remède est adapté, les symptômes doivent disparaître rapidement. Dans le cas contraire, la prescription est réévaluée.

L’homéopathie est particulièrement utilisée dans les domaines de la dermatologie (alopécie, eczéma…), la traumatologie (boiteries), la neurologie (épilepsie), la reproduction, l’urologie, des troubles respiratoires et digestifs, etc… où elle produit des résultats parfois spectaculaires.